BUDGET COMMUNAL 2016

Comme vous pouvez le constater dans le tableau ci-dessous, la municipalité doit faire face à une baisse considérable et sans précédent des Dotations de l’Etat !

En 4 ans, c’est 365 000 € de perdu, mais c’est surtout 200 000 € de moins par an comparé à 2012 !

Cette année encore, les taux d’imposition restent inchangés. Mais, malheureusement, il va falloir se rendre à l’évidence que l’année prochaine, nous devrons certainement réajuster les taux pour limiter l’impact de ce désengagement de l’Etat dans l’aide aux communes.

Fideles à nos engagements, nous continuons à équilibrer le budget communal en demandant aux élus et aux services municipaux de faire des économies au quotidien sans impacter la qualité du service public. Dans la continuité de l’année dernière, nous réduisons les dépenses de personnel en mutualisant certains postes. De plus, nous sollicitons au maximum les subventions (départementales, parlementaires, régionales).

N’ayant pas de visibilité quant à ces fortes baisses de dotations de l’Etat, nous avons décidé de reporter certains investissements comme le réaménagement de la maison de l’enfance, la rénovation des vestiaires du stade de la cheminée blanche, …

4-2016-03-PresentationBP2016-(2)

COMPTE ADMINISTRATIF 2015

CA2015-Fonctionnement

L’autofinancement représente la différence entre les recettes et les dépenses réelles sur une année. C’est cette somme qui permet à la commune de faire des investissements sur ses fonds propres (sans avoir recours à l’emprunt). Cette année, la marge dégagée est importante 326 898 €, mais i l faut relativiser ce chiffre d’une part, en déduisant la vente d’un terrain 136 000 € qui est reversé à la section d’investissement et d’autre part, par le fait que la commune à touché un reliquat de 2014 sur les remboursements d’arrêts maladies du personnel (atténuations de charges).

 

CA2015-Investissement

CA2015-DetailInv

 

CA2015-AffectationResultat

Les budgets étant votés à l’équilibre (obligation légale) chaque année, les excédents de fonctionnement constatés en fin d’année s’explique par un décalage de financement entre l’engagement budgétaire et sa réalisation (cas habituel pour les travaux). Par exemple, cette année, nous engageons la réhabilitation de la rue A.Louis pour un coût global de 2 200 000 € et équilibrons le budget avec cette dépense importante. Mais les travaux ne commencerons qu’en octobre pour une période de 6 mois, la commune paiera la majeur partie qu’en 2017. Afin de pouvoir lancer les appels d’offre, nous devons budgéter l’ensemble de la réalisation afin de certifier la capacité de la commune à financer cet investissement.

COMPTE PRIMITIF 2016

BP2016-Fonctionnement

BP2016-Camenbert-Fonct

BP2016-Investissement

BP2016-DetailInvest