Point de situation – Mercredi 31 mars 2021 à 22h20
 
Le président de la République a annoncé, ce soir, de nouvelles restrictions pour les semaines à venir, en raison de la flambée de l’épidémie.
En voici le résumé :
👉 Crèches, écoles, collèges et lycées fermés pendant trois semaines,
👉Vacances scolaires de printemps unifiées à partir du 12 avril sur tout le territoire,
👉 La semaine du 5 au 12 avril, « les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison », sauf « pour les enfants des soignants et de quelques autres professions, de même que les enfants en situation de handicap »,
👉Retour à l’école le 26 avril pour les 3 zones en écoles maternelles et élémentaires
👉3 mai, retour en classe pour les collégiens et les lycéens,
👉Couvre-feu à 19h,
👉Télétravail systématisé «dans la mesure du possible»,
👉Pas de déplacements inter-régionaux après le 5 avril sauf motifs impérieux,
👉Pas de déplacement en journée au delà de 10 km sauf motif impérieux,
👉Commerces « non essentiels » fermés selon la liste déjà arrêtée
👉Autorisation de changer de région durant le week-end de Pâques,
👉 Restrictions en vigueur dans les 19 départements étendues à tout le territoire pour quatre semaines dès samedi soir,
👉 Vaccination étendue aux plus de 60 ans le 16 avril et aux plus de 50 ans le 15 mai.
Nous restons mobilisés. Prenez soin de vous.
 
Point de situation – Jeudi 18 mars 2021 à 20h
 
Accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran, le chef du gouvernement a fait un nouveau point sur l’épidémie de Covid-19.
Voici ce qu’il faut retenir de son allocution :
👉 Confinement instauré toute la semaine dans 16 départements : ceux de l’Île-de-France, des Hauts-de-France ainsi que l’Eure, la Seine-Maritime et les Alpes Maritimes. Sur le reconfinement à compter de ce vendredi soir minuit, et pour 4 semaines. »
📍 les écoles et les collèges fonctionneront normalement,
📍 les lycées basculeront dans un système de jauge à 50% dans ces 16 départements.
📍 L’éducation sportive en plein air va reprendre dans ces territoires,
📍 Dans ces départements, seuls les commerces vendant des biens de première nécessité seront ouverts ( libraires et disquaires compris),
📍Les déplacements interrégionaux sont interdits, sauf motif impérieux et professionnel,
📍 Possible de sortir de chez soi pour se promener, s’aérer ou faire du sport en journée, sans aucune limitation de durée mais avec une attestation et à la condition de rester dans un rayon limité à 10 kilomètres autour de chez soi,
📍 Les entreprises doivent privilégier au maximum le télétravail. L’objectif de « 4 jours sur 5 par semaine est encore loin d’être atteint”.
👉 Couvre-feu assoupli à 19h au lieu de 18h actuellement,
👉 Vaccination accélérée,
👉 Port du masque toujours obligatoire dans toute l’Essonne.
 
 
Nouvel arrêté préfectoral modificatif n°2021-PREF-DCSIPC-BDPC n°302 du 10 mars 2021 portant obligation du port du masque dans les agglomérations ainsi que dans les parcs et jardins dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID19 à l’exception :
👉des personnes de moins de 11 ans,
👉des personnes circulant à l’intérieur des véhicules particuliers et professionnels,
👉 des cyclistes,
👉des usagers de deux-roues motorisés dès lors qu’ils portent un casque avec une visière baissée,
👉des personnes handicapées munies d’un justificatif médical justifiant cette dérogation,
👉des personnes pratiquant une activité sportive.
 
Il est applicable à compter du jeudi 11 mars 2021 à minuit.
 
Point de situation – Vendredi 05 mars 2021 à 19h
 
Par arrêté préfectoral, dès ce soir à minuit, sur l’ensemble de l’Essonne, le port du masque sera désormais obligatoire, à partir de 11 ans, dans toute la commune – comme dans toutes les agglomérations, les parcs et jardins.
 
Point de situation – Jeudi 04 mars 2021 à 21h
 
Accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran, le chef du gouvernement a fait un nouveau point sur l’épidémie de Covid-19.
Voici ce qu’il faut retenir de son allocution :
👉 Surveillance renforcée et confinement
📍 Pas de confinement pour Paris et les départements d’Île-de-France qui restent en « surveillance renforcée ».
📍 Ces départements, jusqu’ici au nombre de vingt, ont été rejoint par les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube. Ils sont désormais 23.
📍 Le Premier ministre a encouragé les habitants des 23 départements à ne pas sortir, autant que possible, de leur département « ou de leur région s’agissant des départements franciliens ».
👉 Nouvelles mesures
De nouvelles mesures rentrent en vigueur dans ces 23 départements, et donc en Île-de-France.
📍 Les grands centres commerciaux ou grands surfaces commerciales, de plus de 10 000 m2 (…) seront fermés ;
📍 l’obligation du port du masque sera étendue à toutes les zones urbaines de ces départements où elle ne s’applique pas encore.
📍 Les préfets seront également invités, en concertation avec les maires concernés, à « interdire » ou à « règlementer l’accès de certains sites très fréquentés pendant les week-end, où l’on observe des regroupements de masse, trop souvent sans masque ni distanciation ».
Ils pourront être amenés à « interdire les manifestations organisées dans l’espace public, notamment pendant les week-ends, lorsqu’elles présenteront un risque sanitaire avéré au regard de leurs conditions d’organisation ».
📍 Toutes ces dispositions entreront en vigueur ce vendredi soir à minuit.
👉 Vaccination accélérée
📍 Les personnes de plus de 50 ans et présentant des comorbidités peuvent actuellement se faire vacciner chez leur médecin généraliste ou encore en entreprise, via la médecine du travail, à l’aide du vaccin AstraZeneca.
📍 Pour les personnes ayant plus de 50 ans et présentant une comorbidité, il sera également possible de se faire vacciner chez votre pharmacien à compter de la semaine du 15 mars. Comme pour le vaccin contre la grippe, il faudra d’abord obtenir une prescription avant de se rendre dans une officine.
📍 La vaccination de tous les 50-74 ans pourra s’effectuer « à compter de la mi-avril ».
 
Point de situation – Jeudi 25 février 2021 à 21h
 
Accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran et du président Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale Alain Fischer, le Premier ministre s’est adressé aux Français pour faire un point sur la situation de l’épidémie de la Covid-19.
👉 L’Île-de-France sous « surveillance renforcée »
Alors que Nice et Dunkerque ont été placées en confinement partiel (le week-end), le Premier ministre a annoncé qu’il n’y aurait pas de confinement dans d’autres localités en France pour le moment. Cependant, vingt départements, dont tous ceux d’Île-de-France sont sous « surveillance renforcée ».
Dans ces territoires, les préfets et acteurs locaux sont appelés à prendre rapidement des mesures locales pour endiguer l’épidémie. Un point sera fait « la semaine prochaine », et « si la situation continue de se dégrader, nous prendrons des mesures renforcées qui entreront en vigueur à compter du week-end du 6 mars », a prévenu Jean Castex.
👉 Variants anglais et sud-africains
« Les variants représentent près de la moitié des cas en France ». Le variant anglais est la forme la plus présente en Ile-de-France.
👉 Stratégie vaccinale
La vaccination chez certains médecins généralistes et dans les entreprises – via la médecine du travail – s’est ouverte ce jeudi pour les personnes dont l’âge est compris entre 50 et 64 ans et possédant des comorbidités.
 
Point de situation – Jeudi 04 février 2021 à 20h30
 
Le premier ministre Jean Castex est venu s’adresser aux Français et faire un point sur l’épidémie de covid-19. Voici les principaux points qu’il faut retenir de son allocution.
👉Pas de confinement
Alors que le gouvernement a décidé d’un reconfinement à Mayotte pour une durée de trois semaines, le Premier ministre l’a très clairement dit : « La situation ne justifie pas » un troisième confinement en métropole, et donc en Île-de-France. Un « nouveau confinement ne peut s’envisager qu’en tout dernier recours (…) Notre taux d’incidence est élevé mais il reste très inférieur à ce qu’il était en octobre dernier alors même que nous dépistons toujours autant », a-t-il précisé.
👉 Les mesures de restrictions (couvre-feu à 18h, attestation…), restent en vigueur.
👉Variants anglais, sud-africain et brésilien
Concernant les variants de la souche de covid-19 qui gagnent du terrain, ils « constituent une menace ( …) bien réelle », a expliqué Jean Castex, précisant, pour illustrer l’évolution et la progression de ses variants, que la « part des malades (atteints de variants) était de 3.3% le 18 janvier. Elle est de 14% aujourd’hui ». « Ils (les variants) nous inquiètent davantage » que la souche classique explique de son côté Olivier Véran. Cette semaine Rémi Salomon, président de la Commission médicale de l’AP-HP indiquait que l’Ile-de-France était particulièrement touchée par ces variants. Dans la région, le variant anglais représente près de 20% des cas.
👉Vaccination
« La campagne de vaccination suit un rythme très soutenu », a expliqué le Premier ministre, ajoutant que « tous les résidents d’Ehpad auront reçu leur première injection de vaccin d’ici la fin de la semaine ».
Il a également annoncé la programmation d’un million sept cent mille nouveaux rendez-vous vaccinaux pour le mois de février et mars (500 000 en février et 1,2 million en mars). Pour le mois de février, ils seront ouverts dès demain, et pour le mois de mars, la semaine prochaine.
Les premières injections du nouveau vaccin britannique Astrazeneca auront, de leur côté, lieu dès ce samedi.
👉Contrôles
Après avoir rappelé que les opérations de contrôle avaient augmenté de plus de 30% dès samedi dernier en ce qui concerne le respect du couvre-feu, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a affirmé que ces contrôles seront renforcés « dans les prochains jours ». « Le week-end dernier, les contrôles ont augmenté de 39% par rapport au weekend précédent (…) les verbalisations ont augmenté de 53% », a-t-il indiqué. Ces contrôles ont par exemple pu être observés le weekend dernier sur les routes d’Île-de-France.
Le ministre a enfin demandé « aux forces de l’ordre d’être particulièrement fermes sur le sujet des fêtes et des restaurants clandestins, et en premier lieu avec leurs organisateurs ».
👉Vacances
Beaucoup de Franciliens comptent peut-être partir en vacances durant le mois de février (qui débutent le 13 de ce mois en Île-de-France), et peut-être même sortir de la région. Ils pourront le faire. Il n’y aura « pas de limite de déplacement entre les régions à l’approche des vacances de février », a expliqué le Premier ministre, qui a néanmoins appelé à la « prudence ».
N’oubliez pas : Tester, isoler, tracer. Prenez soin de vous.
 
Point de situation – Vendredi 08 janvier 2021 à 10h
 
Le Premier Ministre, Jean Castex s’est exprimé hier soir.
 
Nous vous proposons un résumé des principales annonces :
 
👉 Le couvre-feu est prolongé jusqu’au 20 janvier ;
Le couvre-feu avancé à 18h, en place dans les 15 départements concernés est maintenu ;
Dix départements supplémentaires (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Côte-d’Or, Yonne, Cher, Allier, Haute-Savoie, Alpes-de-Haute-Provence, Vaucluse et Bouches-du-Rhône) pourraient être concernés par ce couvre-feu avancé. Les décisions seront prises d’ici vendredi soir, en concertation avec les préfets, pour entrer en vigueur dimanche ;
 
👍Toutes les activités ou établissements aujourd’hui fermés le resteront jusqu’à la fin du mois de janvier (musées, cinémas, salles de spectacles ou équipements sportifs).
 
👉La perspective de réouverture des bars et des restaurants est reportée à minima jusqu’à mi-février ;
 
 
Point de situation – Mardi 24 novembre 2020 à 21h
 
Le Président de la République vient de prononcer une nouvelle allocution. Face à la crise du Covid-19, il desserre l’étreinte du confinement à partir de samedi et envisage un déconfinement sous conditions le 15 décembre.
 
👉 Les commerces pourront rouvrir à compter du 28 novembre. 
 
👉 Nous avons bien compris que nous ne pourrons pas organiser nos traditionnelles manifestations de fin d’année au regard de la situation.
 
👉 Sorties autorisées dans un rayon de 20 kilomètres et dans la limite de 3h.